CSMF Actu du 28 mars 2014. #csmf.org

csmf.org:

CSMF Actu du 28 mars 2014

Au sommaire

CSMF : Jean-Paul ORTIZ succède à Michel CHASSANG

A l’issue de son Assemblée Générale statutaire, le Conseil Confédéral de la CSMF a élu son nouveau Bureau National pour quatre ans. Jean-Paul ORTIZ a été élu Président de la CSMF, avec 75% des voix. Il succède à Michel CHASSANG, élu Président d’honneur par acclamation, après 12 ans passés à la tête du syndicat.

Cette nouvelle présidence s’inscrit dans la continuité de la précédente mandature. Les engagements pris ne seront pas remis en cause et les actions engagées seront poursuivies. La même détermination sera déployée pour mener à bien les projets, en particulier, le projet confédéral, et la même combativité sera manifestée pour obtenir des avancées et défendre la profession.

Pour la première fois une femme vice-présidente de la CSMF

En désignant pour la première fois une femme, Béatrice FAZILLEAUD, comme Vice-Présidente, la CSMF veut donner le signal qu’elle prend en compte l’évolution de la société et la féminisation du corps médical, et qu’elle engage une démarche pour féminiser ses cadres.

Béatrice FAZILLEAUD, est médecin généraliste, Secrétaire générale de l’UNOF-CSMF, et présidente du collège régional de la CSMF de Poitou Charentes.

Une nouvelle équipe dans la continuité

La nouvelle équipe, rassemblée dans le nouveau bureau confédéral, est constituée de 7 généralistes et de 7 spécialistes, respectant ainsi les équilibres en termes de spécialités et de représentation territoriale, gage de continuité, on y retrouve une large part du bureau sortant. Pour la première fois, la vice-présidence de la CSMF est confiée à une femme, Béatrice FAZILLEAUD. Luc DUQUESNEL, Président de l’UNOF-CSMF et Patrick GASSER, Président de l’UMESPE-CSMF sont également membres de ce nouveau bureau. Pierre LEVY reste Secrétaire général.

La composition de ce bureau traduit la volonté de la nouvelle équipe de s’orienter sur le chantier des maisons et pôles de santé, en y incluant des pilotes d’expériences réussies comme Nicolas SAINMONT, qui a développé le Pôle de santé libéral ambulatoire de Deauville Côte-Fleurie (20 professionnels impliqués). La CSMF souhaite également réaffirmer son ancrage dans les régions à travers ses syndicats départementaux et ses collèges régionaux, fortement représentés, mais aussi ses présidents d’URPS, au nombre de 6 dans le bureau, dont le président de la Conférence nationale des URPS, Philippe Boutin.

Les jeunes sont également représentés avec François- François-Charles CUISIGNIEZ, Président de la CSMF Jeunes-Médecins, de même que les médecins concernés par la retraite, avec Pierre-Paul SCHLEGEL. Enfin, la CSMF qui entend réchauffer ses relations avec les praticiens exerçant sur plateaux techniques lourds, accueille dans son bureau un anesthésiste, président de sa spécialité, le SNARF et secrétaire général d’AOC-CSMF, Christian-Michel ARNAUD.

Voir la composition du bureau de la CSMF

Les priorités d’une présidence de combat

La nouvelle équipe aux manettes de la CSMF a donné le ton : ce sera une présidence de combat ! Il faut dire que la situation économique plus que tendue et le contexte politique très incertain, appellent la plus grande fermeté pour défendre la médecine libérale. Il n’y aura donc par d’infléchissement dans la détermination de la CSMF à faire aboutir ses revendications. Les priorités ont été définies dans trois motions, adoptées à l’unanimité, lors de l’Assemblée générale du dimanche 23 mars.

Voir les motions

Une négociation tarifaire est incontournable en 2014

La CSMF exige l’ouverture d’une négociation tarifaire en 2014, portant l’acte de base au minimum à 25 €, mettant en œuvre la CCAM clinique et la revalorisation des actes en CCAM technique, avec une maintenance loyale du coût de la pratique, et l’extension de la ROSP, à commencer par les spécialités pour lesquelles le dossier est finalisé (pédiatres et endocrinologues). N’en déplaise à MG France qui, décidément se mélange les crayons dès qu’il s’agit de majoration et réécrit l’histoire à sa façon. Employer la mauvaise foi de façon aussi grossière, montre que ce syndicat est à court d’argument.

La Permanence des soins doit retourner dans le champ conventionnel

La CSMF appelle au retour de la Permanence des soins dans le champ conventionnel, afin de permettre une négociation urgente de la revalorisation des indemnisations et majorations. Elle souhaite également que tous les praticiens, impliqués dans le dispositif, soient indemnisés. De plus, la CSMF prévient qu’elle ne concédera rien sur le principe du volontariat de la PDS -acquis de haute lutte en 2002- et qui doit rester la règle absolue en ambulatoire, comme en établissement.

Méfiante, la CSMF demande des gages sur la Stratégie nationale de santé

La CSMF demande des gages sur la Stratégie nationale de santé afin d’écarter les dangers d’étatisation et de s’assurer qu’aux côtés des spécialistes en médecine générale, les autres spécialistes, qui contribuent à la fois au 1er et 2ème recours, seront bien mobilisés dans les futurs parcours de soins ; elle refuse que soit instaurée une tutelle de la médecine libérale par les ARS.

La CSMF demande que les transferts des parts d’activités hospitalières vers les soins ambulatoires libéraux soient impérativement accompagnés des transferts de budgets correspondant, pour donner aux soins de ville les moyens de s’organiser.

Généralisation du tiers payant : c’est toujours non

La CSMF s’oppose à la généralisation du tiers payant, tel qu’il est envisagé. Elle souhaite que le tiers payant reste limité aux dispositions prévues dans la Convention, et que des dispositifs plus souples -comme les cartes de paiement à débit différé santé- soient mis en œuvre avec le système bancaire.

Contrat d’accès aux soins : la pleine application

La CSMF exige la pleine application du Contrat d’accès aux soins (CAS) avec la prise en charge obligatoire, dans les futurs contrats responsables, des compléments d’honoraires des médecins signataires du CAS, sans pénalisation ni remise en cause du secteur 2.

Rémunération interpro : la CSMF fait confiance à l’UNPS

La future rémunération des équipes pluriprofessionnelles de soins doit faire l’objet d’une négociation avec l’UNCAM qui débutera le 3 avril et doit s’achever fin juillet. La CSMF soutient l’UNPS, qui doit mener cette négociation, dans le cadre de l’ACIP (accord cadre interprofessionnel).

Renforcer l’articulation entre le régional et le national

La CSMF mettra particulièrement l’accent sur le regroupement, et notamment les maisons et pôles de santé qui constituent une des réponses nouvelles pour préserver la densité du maillage territorial en offre libérale de soins, et pour créer les conditions d’une attractivité nouvelle de la médecine libérale pour les jeunes. Pour cela, elle compte s’appuyer sur la richesse des expériences menées au niveau des régions et mobiliser les expertises rassemblées au sein de sa nouvelle équipe nationale sur ce sujet.

Une passation de pouvoirs sous le signe de la continuité

La passation de pouvoirs entre Michel CHASSANG et Jean-Paul ORTIZ a eu lieu mercredi soir, en présence de nombreux acteurs du monde de la santé. A cette occasion, Michel CHASSANG a dressé un bilan de son action de syndicaliste, teinté d’enthousiasme quant aux avancées obtenues, mais aussi de d’impatience face à la lenteur du système et à la répétition de certains épisodes. Jean-Paul ORTIZ, pour sa part, a voulu rassurer en rappelant que la nouvelle équipe possédait la même ADN, que la précédente, faite de conviction et de détermination. Il a indiqué que tous les engagements pris, notamment conventionnels, seraient tenus. Enfin, le nouveau président de la Confédération a développé les priorités d’action du syndicat.

Voir le discours de Michel CHASSANG

Voir le discours de Jean-Paul ORTIZ

Journées de l’installation en médecine libérale 2014 ! inscrivez-vous, relayez l’information !

La Confédération des Syndicats Médicaux Français (CSMF) organise une Journée de l’Installation en médecine libérale le jeudi 17 avril à NANTES .Programme et inscription en ligne

Pour les autres lieux et dates cliquez ici

SCAMED

ENVOYEZ CSMF ACTU… MODIFIEZ VOTRE ADRESSE…

Indiquez nous les adresses e-mails de vos confrères à qui vous voulez envoyer CSMF Actu, ils recevront notre lettre d’informations régulièrement.
Pour ceux qui le désirent, vous pouvez modifier l’adresse à laquelle vous recevez CSMF Actu. Merci de nous indiquer clairement l’adresse qu’il convient de supprimer.
Pour ne plus recevoir CSMF Actu, cliquez ici

VOTRE AVIS NOUS INTÉRESSE

Pour tout renseignement :
Webmestre CSMF csmf
Conformément aux dispositions de la loi 78-17 : « Informatique, fichiers et liberté », vous conservez la possibilité d’accéder aux informations vous concernant et de les rectifier si vous le jugez nécessaire.

Lire la Page d’origine: http://www.csmf.org/index.php?option=com_content&task=view&id=1566&Itemid=542

Nicolas Sainmont
http://psla-deauville.fr et http://psla-maison-de-sante.org
http://www.maisonmedicale-deauville.fr/cv-nicolas-sainmont/

A propos nicolassainmont

Médecin spécialiste en médecine générale Unité de Soin Primaire MSP de Deauville Maître de Conférences Associé à la Université Caen Président de FORMUNOF (Evolutis DPC).
Cet article a été publié dans 4 étoiles. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s